Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
love-arts-plastiques.overblog.com

la SÉRIGRAPHIE

Autoportrait de Warhol, 1960

Autoportrait de Warhol, 1960

La sérigraphie est une technique d’impression permettant la création de multiples (images en série). La sérigraphie repose sur le principe du pochoir : l'encre passe à travers les mailles d’un écran et se dépose sur le support pour former le motif à imprimer.

Utilisée par les domaines de l’industrie et de la communication (publicité), la sérigraphie est aussi utilisée par les artistes pour reproduire des images en grande quantité.

L’artiste le plus célèbre ayant utilisée la sérigraphie s’appelle Andy Warhol (1928-1987). Il a popularisé cette technique dans les années 1960 avec ses sérigraphies de Marilyn Monroe et de très nombreuses célébrités du monde des stars et du monde politique dont il fait le portrait en série. Des "icônes" reproductibles à l'infini qui deviennent des images de consommation.

Warhol a débuté sa carrière comme publiciste, il se consacre aussi au cinéma et réalise des performances multimédias avec le groupe de rock le Velvet Underground dans le lieu qu'il a créé : la Factory.

Andy Warhol, qui est américain, est issu d’un mouvement artistique appelé Pop art. Ce mouvement joue avec les images de la société américaine et les codes de la société de consommation.

"Marylin", Andy WARHOL

"Marylin", Andy WARHOL

En 1962, Marilyn Monroe, actrice emblématique du cinéma américain meurt. Son image est dans tous les journaux.

Andy Warhol en fait un tableau. A partir d’une seule photo retravaillée, il fait 50 portraits de Marilyn , 50 images différentes ( les couleurs et les valeurs). L'image est répétée, elle est multiple mais chaque portrait est est unique. Il utilise la technique de la sérigraphie.

L'espace de la toile est entièrement occupé par les portraits qui deviennent une obsession. Les deux tableaux côte à côte sont cependant différents : l'un est en couleur, l'autre en noir et blanc. L'image semble disparaître, elle est comme effacée, et s’éloigne de son modèle, jusqu’à épuisement. On retrouve là une métaphore de la mort.

“Plus on regarde exactement la même chose, plus elle perd tout son sens, et plus on se sent bien, avec la tête vide” (Andy Warhol)

Détail "Diptyque Marylin", 1962, Andy WARHOL.
Détail "Diptyque Marylin", 1962, Andy WARHOL.

Détail "Diptyque Marylin", 1962, Andy WARHOL.

"Diptyque Marylin", 1962, Andy WARHOL, sérigraphie et acrylique sur toile, deux panneaux, 208,3 x 144,8 cm chacun, 1962, Tate Gallery, Londres.

"Diptyque Marylin", 1962, Andy WARHOL, sérigraphie et acrylique sur toile, deux panneaux, 208,3 x 144,8 cm chacun, 1962, Tate Gallery, Londres.

Détail "Diptyque Marylin", 1962, Andy WARHOL.
Détail "Diptyque Marylin", 1962, Andy WARHOL.

Détail "Diptyque Marylin", 1962, Andy WARHOL.

"Campbell's Soup cans", Andy WARHOL, 1962

"Campbell's Soup cans", Andy WARHOL, 1962

"Triple Elvis", Andy WARHOL,1963, 208 cm x 180.5 cm.

"Triple Elvis", Andy WARHOL,1963, 208 cm x 180.5 cm.

"Mao", Andy WARHOL
"Mao", Andy WARHOL

"Mao", Andy WARHOL

"Flowers" Andy WARHOL, depuis 1964"Flowers" Andy WARHOL, depuis 1964"Flowers" Andy WARHOL, depuis 1964
"Flowers" Andy WARHOL, depuis 1964

"Flowers" Andy WARHOL, depuis 1964

Extrait vidéo de la série Palettes d'Alain Jaubert (1999), coproduit par Arte France,"Ten Lizes" (1963) d'Andy Wahrol (Musée National d'Art Moderne, Centre Georges Pompidou, Paris), 5,65m x 2,01m, peinture à l'huile et laque sur toile (sérigraphie)

"Electric chair", Andy WARHOL, depuis 1963, encre sérigraphique et peinture acrylique sur toile 137,2 x 185,3 cm.
"Electric chair", Andy WARHOL, depuis 1963, encre sérigraphique et peinture acrylique sur toile 137,2 x 185,3 cm.
"Electric chair", Andy WARHOL, depuis 1963, encre sérigraphique et peinture acrylique sur toile 137,2 x 185,3 cm.
"Electric chair", Andy WARHOL, depuis 1963, encre sérigraphique et peinture acrylique sur toile 137,2 x 185,3 cm.

"Electric chair", Andy WARHOL, depuis 1963, encre sérigraphique et peinture acrylique sur toile 137,2 x 185,3 cm.

Si la chaise électrique s’impose comme motif, c’est parce-que la mort violente vient d’entrer dans la vie politique (assassinat de John F. Kennedy). D'autre part, après l’exécution de Caryl Chessman, en 1960, un mouvement sans précédent de protestation contre la peine de mort s’est développé.

"La chaise électrique" fait partie d'une série de tableaux sur La Mort . La peinture "129 die in jet" introduisit cette série. Des catastrophes aériennes, des accidents de voitures, des empoisonnements et la chaise électrique en fournissent les motifs. Ceux-ci reflétaient l'envers de "l'American way of life" que Warhol avait représenté dans ses tableaux sur la consommation et le luxe.

"On n'imagine pas le nombre de personnes qui accrocheraient chez elles le tableau de la chaise électrique,surtout si les coloris de la toile s'harmonisent avec les rideaux."

Andy Warhol

La série des "Skull", Andy WARHOL, depuis 1970, s'inscrit en continuité avec la thématique warholienne de la mort. Ces crânes font références aux vanités, mais font partie du projet de Warhol de pouvoir « faire le portrait de tout le monde ».

La série des "Skull", Andy WARHOL, depuis 1970, s'inscrit en continuité avec la thématique warholienne de la mort. Ces crânes font références aux vanités, mais font partie du projet de Warhol de pouvoir « faire le portrait de tout le monde ».

"Skull", Andy WARHOL,  1976

"Skull", Andy WARHOL, 1976

la sérigraphie en classe sur différents supports : papier, carton, emballages, rouleau papier peint, tissu, papier aluminium, plexiglass et rhodoïde, cagette.
la sérigraphie en classe sur différents supports : papier, carton, emballages, rouleau papier peint, tissu, papier aluminium, plexiglass et rhodoïde, cagette.
la sérigraphie en classe sur différents supports : papier, carton, emballages, rouleau papier peint, tissu, papier aluminium, plexiglass et rhodoïde, cagette.
la sérigraphie en classe sur différents supports : papier, carton, emballages, rouleau papier peint, tissu, papier aluminium, plexiglass et rhodoïde, cagette.
la sérigraphie en classe sur différents supports : papier, carton, emballages, rouleau papier peint, tissu, papier aluminium, plexiglass et rhodoïde, cagette.
la sérigraphie en classe sur différents supports : papier, carton, emballages, rouleau papier peint, tissu, papier aluminium, plexiglass et rhodoïde, cagette.
la sérigraphie en classe sur différents supports : papier, carton, emballages, rouleau papier peint, tissu, papier aluminium, plexiglass et rhodoïde, cagette.
la sérigraphie en classe sur différents supports : papier, carton, emballages, rouleau papier peint, tissu, papier aluminium, plexiglass et rhodoïde, cagette.
la sérigraphie en classe sur différents supports : papier, carton, emballages, rouleau papier peint, tissu, papier aluminium, plexiglass et rhodoïde, cagette.
la sérigraphie en classe sur différents supports : papier, carton, emballages, rouleau papier peint, tissu, papier aluminium, plexiglass et rhodoïde, cagette.
la sérigraphie en classe sur différents supports : papier, carton, emballages, rouleau papier peint, tissu, papier aluminium, plexiglass et rhodoïde, cagette.

la sérigraphie en classe sur différents supports : papier, carton, emballages, rouleau papier peint, tissu, papier aluminium, plexiglass et rhodoïde, cagette.

Petite démonstration devant une classe de 4ème, d'impression en sérigraphie par Anne Claire de l'atelier Unique en Série.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article